Les bagatelles de la porte («Après vous», «Je vous en prie», «Je n’en ferai rien») ont disparu tandi Bouvard Philippe

Les bagatelles de la porte («Après vous», «Je vous en prie», «Je n’en ferai rien») ont disparu tandis que les fâcheux qui vous écrasent les pieds oublient de présenter leurs excuses en feignant de croire à un gonflement de l’asphalte.
Mille et une pensées (2005)
Citations de Philippe Bouvard
Philippe Bouvard

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.