Les ans, comme de grands boeufs noirs, foulent le monde. Dieu, leur gardien, les pousse de son aigui Yeats William Butler

Les ans, comme de grands boeufs noirs, foulent le monde. Dieu, leur gardien, les pousse de son aiguillon, et moi, leurs sabots m’ont meurtrie au passage.
La Comtesse Cathleen (1892), IV, Oona
Citations de William Butler Yeats
William Butler Yeats

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.