Le vipereau restera froid jusqu’à la mort nombreuse, car, n’étant d’aucune paroisse, il est meurtrie Char René

Ajouter un commentaire

Le vipereau restera froid jusqu’ à la mort nombreuse, car, n’ étant d’ aucune paroisse, il est meurtrier devant toutes.
Les Matinaux (1950)
Citations de René Char
René Char

Laisser une réponse