Le souffle ténu qui filtrait des lèvres du Rital les rassura. Le gonze, on ne l’avait pas dessoudé. Le Breton Auguste Montfort, dit Auguste

Le souffle ténu qui filtrait des lèvres du Rital les rassura. Le gonze, on ne l’avait pas dessoudé.
Du rififi chez les hommes (1954)
Citations de Auguste Montfort, dit Auguste Le Breton
Auguste Montfort, dit Auguste Le Breton

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.