Le soleil noir de la mélancolie, qui verse des rayons obscurs sur le front de l’ange rêveur d’Albert Nerval Gérard de

1 Commentaire

Le soleil noir de la mélancolie, qui verse des rayons obscurs sur le front de l’ ange rêveur d’ Albert Dürer, se lève aussi parfois aux plaines lumineuses du Nil, comme sur les bords du Rhin, dans un froid paysage d’ Allemagne.
Voyage en Orient (1851), Femmes du Caire
Citations de Gérard de Nerval
Gérard de Nerval

Une réponse à “Le soleil noir de la mélancolie, qui verse des rayons obscurs sur le front de l’ange rêveur d’Albert Nerval Gérard de”

  1. Cochonfucius

    Le soleil, un trou noir, certains jours.

    Répondre

Laisser une réponse