Le public ne lit pas un journal pour penser ou réfléchir, que diable! On lit comme on mange. Villiers de l’Isle-Adam Auguste, comte de

Le public ne lit pas un journal pour penser ou réfléchir, que diable! On lit comme on mange.
Contes cruels (1883), Deux augures
Citations de Auguste, comte de Villiers de l’Isle-Adam
Auguste, comte de Villiers de l’Isle-Adam

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.