Le propre du moraliste est de tenir pour immorales les saletés qu’il a toujours rêvé de faire. Bouvard Philippe

Le propre du moraliste est de tenir pour immorales les saletés qu’il a toujours rêvé de faire.
Mille et une pensées (2005)
Citations de Philippe Bouvard
Philippe Bouvard

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.