Le plus ou moins de finesse qu’on met à satisfaire les besoins de l’amour-propre, besoins aussi néce Stendhal Henri Beyle, dit

Le plus ou moins de finesse qu’on met à satisfaire les besoins de l’amour-propre, besoins aussi nécessaires que celui de boire et de manger, indique la classe à laquelle appartient l’individu.
Journal, 17 avril 1810
Citations de Henri Beyle, dit Stendhal
Henri Beyle, dit Stendhal

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.