Le plus noble bonheur de l’homme qui pense, c’est d’avoir exploré le concevable et de révérer en pai Goethe Johann Wolfgang von

Ajouter un commentaire

Le plus noble bonheur de l’ homme qui pense, c’ est d’ avoir exploré le concevable et de révérer en paix l’ inconnaissable.
Sentences en prose (1870)
Citations de Johann Wolfgang von Goethe
Johann Wolfgang von Goethe

Laisser une réponse