Le plus malheureux de tous les hommes est celui qui croit l’être; car le malheur dépend moins des ch Fénelon François de Pons de Salignac de La Mothe-Fénelon, dit

Ajouter un commentaire

Le plus malheureux de tous les hommes est celui qui croit l’ être; car le malheur dépend moins des choses qu’ on souffre, que de l’ impatience avec laquelle on augmente son malheur.
Les Aventures de Télémaque (1699), V
Citations de François de Pons de Salignac de La Mothe-Fénelon, dit Fénelon
François de Pons de Salignac de La Mothe-Fénelon, dit Fénelon

Laisser une réponse