Le plus grand dérèglement de l’esprit, c’est de croire les choses parce qu’on veut qu’elles soient, Bossuet Jacques Bénigne

Le plus grand dérèglement de l’esprit, c’est de croire les choses parce qu’on veut qu’elles soient, et non parce qu’on a vu qu’elles sont en effet.
Traité de la connaissance de Dieu et de soi-même (1670)
Citations de Jacques Bénigne Bossuet
Jacques Bénigne Bossuet