Le peuple romain, ayant abattu les Gaulois et les Africains, ne voit plus rien à craindre et combat Bossuet Jacques Bénigne

Ajouter un commentaire

Le peuple romain, ayant abattu les Gaulois et les Africains, ne voit plus rien à craindre et combat dorénavant sans péril.
Histoire des variations des Eglises protestantes (1688), I, 8
Citations de Jacques Bénigne Bossuet
Jacques Bénigne Bossuet

Laisser une réponse