Le peuple écoute avidement, les yeux élevés et la bouche ouverte, croit que cela lui plaît, et à mes La Bruyère Jean de

Ajouter un commentaire

Le peuple écoute avidement, les yeux élevés et la bouche ouverte, croit que cela lui plaît, et à mesure qu’ il y comprend moins l’ admire davantage; il n’ a pas le temps de respirer, il a à peine celui de se récrier et d’ applaudir.
Les Caractères (1696), 8, V, Des ouvrages de l’esprit
Citations de Jean de La Bruyère
Jean de La Bruyère

Laisser une réponse