Le mouvement des humains, en bas, paraît s’accélérer, et sur le quai des brimborions s’empressent. Pieyre de Mandiargues André

Ajouter un commentaire

Le mouvement des humains, en bas, paraît s’ accélérer, et sur le quai des brimborions s’ empressent.
La Marge (1967)
Citations de André Pieyre de Mandiargues
André Pieyre de Mandiargues

Laisser une réponse