Le monde vit d’illusion, c’est-à-dire de prestiges, et c’est un grand malheur pour beaucoup que se s Bernanos Georges

Ajouter un commentaire

Le monde vit d’ illusion, c’ est-à-dire de prestiges, et c’ est un grand malheur pour beaucoup que se substitue au prestige des personnes ou même des uniformes, le prestige plus médiocre encore des mots.
Les Grands Cimetières sous la lune (1938)
Citations de Georges Bernanos
Georges Bernanos

Laisser une réponse