Le jour tombe. Un grand apaisement se fait dans les pauvres esprits fatigués du labeur de la journée Baudelaire Charles

Le jour tombe. Un grand apaisement se fait dans les pauvres esprits fatigués du labeur de la journée; et leurs pensées prennent maintenant les couleurs tendres et indécises du crépuscule.
Petits poèmes en prose ou Le Spleen de Paris (1862), Le Crépuscule du soir
Citations de Charles Baudelaire
Charles Baudelaire

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.