Le jour où j’avais quitté ma maison, j’avais prié pour que mes enfants m’oublient. Je voulais leur é Maitland Karen

Le jour où j’avais quitté ma maison, j’avais prié pour que mes enfants m’oublient. Je voulais leur épargner la douleur du souvenir. Mais cette nuit-là, tandis que je veillais dans la brume blanche, je compris que ce que je voulais plus que tout, c’étaient qu’ils se souviennent. Je voulais continuer à vivre dans la mémoire de quelqu’un . Si personne ne se souvient de nous, nous sommes plus que morts, car c’est comme si nous n’avions jamais existé .
La Compagnie des menteurs (2010)
Citations de Karen Maitland
Karen Maitland

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.