Le frisson savoureux de ce tiède refroidissement de l’air courait sur les membres, entrait dans les Maupassant Guy de

Ajouter un commentaire

Le frisson savoureux de ce tiède refroidissement de l’ air courait sur les membres, entrait dans les poumons, béatifiait le corps et l’ esprit en leur immobilité.
La Vie errante (1890)
Citations de Guy de Maupassant
Guy de Maupassant

Laisser une réponse