Le défaut capital du roman d’idées, c’est qu’on est obligé de mettre en scène des gens ayant des idé Huxley Aldous

Le défaut capital du roman d’idées, c’est qu’on est obligé de mettre en scène des gens ayant des idées à exprimer – ce qui exclut à peu près la totalité de la race humaine – à part quelque chose comme 0,01 pour 100.
Contrepoint (1928), Philip Quarles
Citations de Aldous Huxley
Aldous Huxley