Le chat gris qu’il avait dérangé dans le salon, la nuit passée, mit la tête à la chattière …, se g Giono Jean

Le chat gris qu’il avait dérangé dans le salon, la nuit passée, mit la tête à la chattière …, se glissa en dépêtrant ses pattes du trou, une après l’autre, et vint se frotter à lui en ronronnant.
Le Hussard sur le toit (1951)
Citations de Jean Giono
Jean Giono

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.