Le brouillard du matin devait retenir les fumigènes allemands. Fumigènes ! Oui, c’étaient des obus Lanoux Armand

Ajouter un commentaire

Le brouillard du matin devait retenir les fumigènes allemands. Fumigènes ! Oui, c’ étaient des obus fumigènes et rien d’ autre.
Le Commandant Watrin (1956)
Citations de Armand Lanoux
Armand Lanoux

Laisser une réponse