Larges roses de feu, comme on en voit en rêve, – Et dont le fier carmin, d’un sourire enchanté, – Re Banville Théodore de

Ajouter un commentaire

Larges roses de feu, comme on en voit en rêve, – Et dont le fier carmin, d’ un sourire enchanté, – Ressemble à du sang frais sur le tranchant d’ un glaive.
Les Exilés
Citations de Théodore de Banville
Théodore de Banville

Laisser une réponse