«Fleurissez vos dames !» Et, comme on ne vend à cette heure-là qu’en gros, il faudrait avoir beaucou Nerval Gérard de

1 Commentaire

«Fleurissez vos dames !» Et, comme on ne vend à cette heure-là qu’ en gros, il faudrait avoir beaucoup de dames à fleurir pour acheter de telles bottes de bouquets.
Les Nuits d’octobre (1852), Baratte
Citations de Gérard de Nerval
Gérard de Nerval

Une réponse à “«Fleurissez vos dames !» Et, comme on ne vend à cette heure-là qu’en gros, il faudrait avoir beaucou Nerval Gérard de”

  1. Cochonfucius

    Ou se grouper entre acheteurs.

    Répondre

Laisser une réponse