… la volupté d’être épave … Cioran Emil Michel