La violence, rétorque Hardin, est le dernier refuge de l’incompétence. Mais je n’ai certainement pas Asimov Isaac

Ajouter un commentaire

La violence, rétorque Hardin, est le dernier refuge de l’incompétence. Mais je n’ai certainement pas l’intention de déployer un tapis sous les pas des envahisseurs ni de leur cirer les bottes.
Fondation (1966)
Citations de Isaac Asimov
Isaac Asimov

Laisser une réponse