La sombre Jalousie, au teint pâle et livide, – Suit d’un pied chancelant le Soupçon qui la guide. Voltaire François Marie Arouet, dit

Ajouter un commentaire

La sombre Jalousie, au teint pâle et livide, – Suit d’ un pied chancelant le Soupçon qui la guide.
La Henriade (1728)
Citations de François Marie Arouet, dit Voltaire
François Marie Arouet, dit Voltaire

Laisser une réponse