La sombre Jalousie, au teint pâle et livide, – Suit d’un pied chancelant le Soupçon qui la guide. Voltaire François Marie Arouet, dit

Ajouter un commentaire

La sombre Jalousie, au teint pâle et livide,
Suit d’ un pied chancelant le Soupçon qui la guide.
La Henriade (1728)
Citations de François Marie Arouet, dit Voltaire
François Marie Arouet, dit Voltaire

Laisser une réponse