La première condition au bonheur est que l’homme puisse trouver joie au travail. Il n’y a vraie joie Gide André

Ajouter un commentaire

La première condition au bonheur est que l’ homme puisse trouver joie au travail. Il n’ y a vraie joie dans le repos, le loisir, que si le travail joyeux le précède.
Citations de André Gide
André Gide

Laisser une réponse