La première charité d’un village, c’est sa fontaine. Et je le dis avec une immense tristesse, car au Bonheur Gaston

La première charité d’un village, c’est sa fontaine. Et je le dis avec une immense tristesse, car aujourd’hui que la France se meurt dans ses supermarchés, le signe qui ne trompe pas c’est qu’elle a supprimé ses fontaines. Elle n’a plus rien à donner à celui qui la traverse au mois d’août.
Henri Quatre (1979)
Citations de Gaston Bonheur
Gaston Bonheur

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.