La petite pendule de Senghor sonne un coup dans le bureau climatisé de Dakar, et l’air chaud tremble Malraux André

La petite pendule de Senghor sonne un coup dans le bureau climatisé de Dakar, et l’air chaud tremble derrière les fenêtres.
Les Chênes qu’on abat (1971)
Citations de André Malraux
André Malraux