La pensée qu’un être humain pût passer, aussi pauvre et sans joie, toute son existence terrestre, et Lagerlöf Selma

La pensée qu’un être humain pût passer, aussi pauvre et sans joie, toute son existence terrestre, et l’éternité ensuite, m’était insupportable.
L’Anneau du pêcheur (1940), Le journalier de chez Dobbrichsen
Citations de Selma Lagerlöf
Selma Lagerlöf

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.