La nuit jalouse n’étreint pas les flancs du jour. La nuit n’est pas stupide: lorsqu’elle disparaît s El-Daif Rachid

La nuit jalouse n’étreint pas les flancs du jour. La nuit n’est pas stupide: lorsqu’elle disparaît sous la perfidie du soleil, elle laisse partout de ses traces. C’est dire qu’elle reviendra.
Dans Sept contes des Mille et Une Nuits (1981) d’André Miquel.
Citations de Rachid El-Daif
Rachid El-Daif