La nature apprend à l’homme à nager lorsqu’elle fait couler son bateau. Abasiyanik Saït Faïk

La nature est souvent amie de l’homme. Même lorsqu’elle apparaît comme ennemie, elle donne à l’homme des chances d’essayer sa force et sa puissance. C’est comme une mère qui ne gâte pas ses enfants. Elle apprend à l’homme à nager lorsqu’elle fait couler son bateau, à construire une cabane plus solide et plus ingénieuse lorsqu’elle lui fait enlever sa toiture par ses vents.
Un point sur la carte
Citations de Saït Faïk Abasiyanik
Saït Faïk Abasiyanik