La mante mange son mari, la religieuse son Dieu. Tesson Sylvain