La malhonnêteté d’un penseur se reconnaît à la somme d’idées précises qu’il avance. Cioran Emil Michel

La malhonnêteté d’un penseur se reconnaît à la somme d’idées précises qu’il avance.
Syllogismes de l’amertume (1952)
Citations de Emil Cioran
Emil Cioran