La liberté absolue de la presse est un impôt sur ceux qui lisent: aussi n’est-il demandé en général Bonald Louis de

La liberté absolue de la presse est un impôt sur ceux qui lisent: aussi n’est-il demandé en général que par ceux qui écrivent.
Oeuvres complètes tome 3, Pensées
Citations de Louis de Bonald
Louis de Bonald

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.