La conscience juge sévèrement nos pensées et nos actes les plus secrets, et ne se trompe pas. Lautréamont Isidore Ducasse, dit comte de

Ajouter un commentaire

La conscience juge sévèrement nos pensées et nos actes les plus secrets, et ne se trompe pas.
Les chants de Maldoror (1869), II
Citations de Isidore Ducasse, dit comte de Lautréamont
Isidore Ducasse, dit comte de Lautréamont

Laisser une réponse