L’un des plus grands défauts du cardinal Mazarin est qu’il n’a jamais pu croire que personne lui par Retz Jean-François Paul de Gondi, cardinal de

L’un des plus grands défauts du cardinal Mazarin est qu’il n’a jamais pu croire que personne lui parlât avec une bonne intention.
Mémoires (1717)
Citations de Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz
Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.