L’Oncle tirait, puis par précaution, il «doublait», et l’animal foudroyé s’ajoutait à la liste inter Pagnol Marcel

L’Oncle tirait, puis par précaution, il «doublait», et l’animal foudroyé s’ajoutait à la liste interminable des victimes.
La Gloire de mon père (1957)
Citations de Marcel Pagnol
Marcel Pagnol

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.