L’oiseau ne vole jamais trop haut, qui vole de ses propres ailes. Blake William

1 Commentaire

L’ oiseau ne vole jamais trop haut, qui vole de ses propres ailes.
Le mariage du Ciel et de l’Enfer (1793), Les Proverbes de l’Enfer
Citations de William Blake
William Blake

Une réponse à “L’oiseau ne vole jamais trop haut, qui vole de ses propres ailes. Blake William”

  1. dicocitations

    Un oiseau vient de passer devant la fenêtre et bientôt je serai pareille à cet oiseau. Pensez à moi quand vous verrez un oiseau, n'importe lequel. Je pense à vous, maintenant et pour toujours.

    Chambre numéro 10, Ake Edwardson

    Répondre

Laisser une réponse