L’offrande n’est jamais pour le saint, ni nos épargnes pour les rois, mais pour cet essaim dévorant Courier Paul-Louis

Ajouter un commentaire

L’ offrande n’ est jamais pour le saint, ni nos épargnes pour les rois, mais pour cet essaim dévorant qui sans cesse bourdonne autour d’ eux…
Pamphlets (1815-1825)
Citations de Paul-Louis Courier
Paul-Louis Courier

Laisser une réponse