L’oeil est rentré sous l’arcade sourcilière qu’enfile un buisson de poils. Gide André

L’oeil est rentré sous l’arcade sourcilière qu’enfile un buisson de poils.
Les Faux-Monnayeurs (1925)
Citations de André Gide
André Gide