L’inachevé n’est rien. Amiel Henri Frédéric