L’homme qui a nourri le poulet tous les jours de sa vie finit par lui tordre le cou, montrant par là Russell Bertrand, 3ème comte Russell of Kingston Russell

Ajouter un commentaire

L’ homme qui a nourri le poulet tous les jours de sa vie finit par lui tordre le cou, montrant par là qu’ il eût été bien utile audit poulet d’ avoir une vision plus subtile de l’ uniformité de la nature.
Problèmes de philosophie (1989)
Citations de Bertrand, 3ème comte Russell of Kingston Russell Russell
Bertrand, 3ème comte Russell of Kingston Russell Russell

Laisser une réponse