L’homme moderne se promène à travers les pauvres, enjambe les mendiants, convaincu que son sacrifice Bédard Jean

1 Commentaire

L’ homme moderne se promène à travers les pauvres, enjambe les mendiants, convaincu que son sacrifice au travail justifie son indifférence. Mieux, il arrive à se convaincre que, s’ ils sont pauvres, c’ est parce qu’ ils refusent le sacrifice.
Comenius ou l’art sacré de l’éducation (2003)
Citations de Jean Bédard
Jean Bédard

Une réponse à “L’homme moderne se promène à travers les pauvres, enjambe les mendiants, convaincu que son sacrifice Bédard Jean”

  1. dicocitations

    – Tout est magnifique, avec toi.
    – Pas tout.
    – Mais presque tout, bordel.
    – Il suffit d'avoir la bonne perspective.
    – Qui est ?
    – L'indifférence. Il faut que tu saches que rien de tout cela ne va durer. Et après, il faut s'en foutre.
    – Et après, le monde devient magnifique ?
    – Non, il devient ridicule. Ce qui est assez proche pour moi.

    Les belles choses que porte le ciel, Dinaw Mengestu

    Répondre

Laisser une réponse