L’histoire est écrite par les vainqueurs. Brasillach Robert