L’estime où l’on vous tient a dissipé l’orage, – Et mon mari de vous ne peut prendre d’ombrage. Molière Jean-Baptiste Poquelin, dit

L’estime où l’on vous tient a dissipé l’orage,
Et mon mari de vous ne peut prendre d’ombrage.
Tartuffe, ou l’imposteur (1664), IV, 5, Elmire
Citations de Molière
Molière