L’enfer, c’est l’absence éternelle. C’est d’aimer. – C’est de dire: Hélas! où donc est-elle, – Hugo Victor

Ajouter un commentaire

L’ enfer, c’ est l’ absence éternelle. C’ est d’ aimer.
C’ est de dire: Hélas! où donc est-elle,
Ma lumière? Où donc est ma vie et ma clarté?
La Fin de Satan (1886)
Citations de Victor Hugo
Victor Hugo

Laisser une réponse