L’auteur de notre être avait d’abord animé notre boue d’un souffle d’immortalité. Massillon Jean-Baptiste

L’auteur de notre être avait d’abord animé notre boue d’un souffle d’immortalité.
Le Petit Carême (1718)
Citations de Jean-Baptiste Massillon
Jean-Baptiste Massillon

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.