L’aurore, paraissant derrière les montagnes, enflammait l’orient; tout était d’or ou de rose dans la Chateaubriand François René, vicomte de

L’aurore, paraissant derrière les montagnes, enflammait l’orient; tout était d’or ou de rose dans la solitude.
Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert (1801), Les laboureurs
Citations de François-René de Chateaubriand
François-René de Chateaubriand

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.